« Oh là ! Mes gens que l’on mette céans pied à terre. Ainsi parlait André de Lombard Seigneur du Castellet en ce prime début du XVIème siècle. Lors chacun se mit à l’ouvrage pour ériger la maison forte. Belle Vannières tu fus compréhensive à mon plaisir, pour toi j’appellerai ce lieu Château Vannières »


C’est plus tard à la fin du XIXème siècle qu’un Ecossais qui ne voulait pas se couper complètement de ses racines bâtit le château au dessus de superbes caves du XIV siècle, provençales celles-là, où dorment foudre et barriques.

En 1957  le grand père d’Eric Boisseaux, Lucien Boudot, vigneron en Beaujolais et Vallée du Rhône, acquit le Domaine de Château Vannières.

Le père d’Eric, Gaston Boisseaux, Bourguignon d’origine et vigneron à Beaune, décèdera prématurément en 1968. A cette date, sa maman, Colette,  gèrera les propriétés viticoles de Beaune et Bandol.

Eric BOISSEAUX aujourd’hui aux commandes s’emploie à faire évoluer le style du cru vers plus de modernité tout en respectant ce qui fait l’originalité du couple mourvèdre et terrain bandolais, un mariage qui peut naviguer entre bonheur parfait et scène de ménage au gré de l’humeur de chaque époux. Aujourd'hui, Charles-Eric, son fils, a rejoint le domaine viticole.

 

 

Le Mourvèdre, cépage à la maturité tardive, est difficile et exigeant, il rentre dans une forte proportion pour l’élaboration des Rouges de Vannières, 90 à 95 % selon les millésimes.

Le Mourvèdre après de longues vinifications, produit des vins aux arômes de fruit noir relevé par des fragrances de poivre et d’épices.
Elevé en bois durant une longue période de 20 à 24 mois, le tempérament tannique du Mourvèdre révèlera une architecture complexe, ample et élégante.
Vin de garde par excellence, il est aussi apprécié jeune dans sa puissance et sa générosité : c’est tout le paradoxe du Bandol rouge.
À chaque stade de son évolution, il délivre une part de son immense potentiel. Un Bandol de 10, 20 ou 25 ans, procure, pour qui sait l’attendre, tous les enchantements.

   

Crédits photos : Sylvain Vincent 06 17 01 43 04


 

 

 

Accueil | Repères techniques et œnologiques | Revue de presse | Les vins, la réception | Contact